La CENAL

La Centrale nationale d'alarme (CENAL) est l'organe spécialisé de la Confédération pour les événements extraordinaires. Elle constitue une division de l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP), qui fait partie du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Ses compétences sont définies à l'art. 2 de l'ordonnance sur la Centrale nationale d'alarme. La CENAL gère également le centre d'annonce et de suivi de la situation et le service d'état-major ABCN (art. 8 de l'ordonnance sur les interventions ABCN).

La CENAL a pour tâche de suivre et d'évaluer en continu la situation. En cas d'augmentation de la radioactivité, d'événement biologique, chimique, naturel (événements ABCN) ou technique (chute de satellite, panne d'infrastructure), la CENAL informe les organisations partenaires, donne une vue d'ensemble de la situation et se charge de la coordination. En cas d'événement impliquant une augmentation de la radioactivité, elle peut ordonner des mesures de protection destinées à la population. La CENAL assume aussi des tâches spécifiques en cas d'accident chimique majeur, de rupture ou débordement de barrage ou de risque de chute de satellite. Le Conseil fédéral peut en outre lui confier à tout moment d'autres tâches.

La CENAL est organisée de sorte à pouvoir intervenir à tout moment avec un minimum de personnel afin de fournir une première évaluation de la situation et à entrer en contact avec les organisations partenaires. En cas d'événement, la CENAL est à même de compléter rapidement ses effectifs selon la situation. Outre ses 30 collaborateurs fixes, elle peut convoquer différents éléments afin de disposer d'un effectif suffisant pour garantir sa disponibilité.

La CENAL est à la disposition des organisations partenaires 24 heures sur 24 et 365 jours par an. Les services de piquet doivent traiter environ 400 événements par an. Ils font le point sur la situation et convoquent au besoin les spécialistes nécessaires parmi le personnel de la CENAL ou de ses partenaires.

Pour effectuer son travail, la CENAL a besoin de liaisons sūres, performantes et redondantes, notamment avec les centrales d'intervention des polices cantonales.